Du 19 au 21 décembre 2018 - Guanajuato et San Miguel de Allende

Guanajuato surnommée "la perle des villes coloniales" a été construite sur la veine argentifère qui traverse une partie du centre du Mexique, elle fit la fortune de nombreux Espagnols. L'exploitation débute en 1552 ; au XVIIe siècle, Guanajuato est le plus grand producteur d'argent au monde, ce qui se traduit par un profil urbain labyrinthique, somptueux et exceptionnel ! L'une de ses curiosités, qui témoigne de son ancienne opulence, est un immense réseau de tunnels, qui servaient autrefois à la production minière, et sont aujourd'hui utilisés comme des rues souterraines : on y attend le bus, on y gare les voitures, on y affiche des publicités... Très impressionnant ! Le centre historique de Guanajuato fut déclaré patrimoine mondial par l'Unesco en 1998.

San Miguel de Allende est un petit village calme et très agréable, classé au patrimoine de l'humanité et monument historique. On y trouve de très belles constructions coloniales très bien entretenues et de magnifiques façades peintes de couleur vive ou pastel.

Du 22 au 25 décembre 2018 - Jalpan, la Lagune de la Media Luna et les cascades de Tamasopo

Jalpan est un petit village situé au coeur de la Sierra Gorda, doté d'un climat tropical à la chaleur parfois étouffante. Nous nous y arrêtons pour une nuit, une des plus compliquée de notre périple car nous avons dormi dans une rue à forte pente et les calles nous permettant de mettre le camping car de niveau glissaient sur les pavés, nous avons du faire sans, mais alors quelle nuit !!! Et pour combler le tout, nous avons demandé à la police de bien vouloir nous aider à sortir de ce petit village tout biscornu avec ses rues étroites et pentues.

Ce cactus donne d'excellents fruits, des "pitayas", un régal pour les yeux et les papilles

La lagune de la Media Luna est superbe et son eau on ne peut plus claire puisqu'elle est alimentée par des sources souterraines qui naissent dans les contreforts de la Sierra Madre. C'est un bon spot de plongée et de snorkeling, nous pouvons y observer de nombreux poissons ainsi que le processus de photosynthèse des plantes aquatiques situées au fond de l'eau : des petites bulles d'oxygène remontent à la surface. Des fossiles de mammouth ont été retrouvés au fond de son eau peu profonde (22 m au maximum). L'eau était à 28°C, un vrai plaisir !

Réveillon de Noël aux cascades de Tamasopo dans l'état de San Luis Potosi

Le village de Tamasopo, mot qui en langue Téenek signifie "le lieu où l'on goutte" porte bien son nom puisqu'il est entouré de nombreuses chutes d'eau formant de petites piscines naturelles très agréables pour nager. C'est dans cet endroit paradisiaque et les pieds dans l'eau que nous souhaitons passer notre réveillon de Noël.

Du 26 au 30 décembre - Xilitla, Ixmiquilpan et le sanctuaire des papillons Monarque

Xilitla ("lieu des escargots" en Nahuati) est un petit village de montagne perché sur les flancs de la Sierra Madre Orientale, au milieu de la forêt tropicale. L'attraction principale de ce village restera toujours Las Pozas de Edward James, un jardin surréaliste conçu dans la forêt tropicale par le milliardaire excentrique britannique.

Petite pause à Ixmiquilpan

Le sanctuaire des papillons Monarque de Sierra Chincua

La réserve de la biosphère des papillons Monarque couvre une surface de 56000 hectares de forêts et c'est dans la forêt de la Sierra Chincua à 3400 m d'altitude qu'on a pu observer des centaines de millions de papillons qui viennent chaque année se reproduire vers la fin Octobre avant de repartir à la mi-avril vers les Etats-Unis et le sud du Canada.

 

La migration se fait sur 4 générations

Distance de la migration : 4000 kms

Nourriture : essentiellement la plante Asclépiade qui contient un poison vénéneux qui les protège des prédateurs.

Durée de vie : 9 mois

 

Le Monarque est un insecte utile car il est un pollinisateur aidant à la fertilisation des plantes.

L'effet est particulièrement spectaculaire lorsque les papillons couvrent tout entier les arbres de leur flamboyante robe orange. Quand il y en a partout autour de vous, papillonnant dans tous les sens, vous avez l'impression d'être au paradis ! C'est surnaturel !

Du 31 décembre 2018 au 04 janvier 2019 - De Toluca à Texcoco

Visite du site de Tetzcotzinco (très peu connu) proche de Texcoco nous raconte l'histoire de Nezahualcoyotl (1402-1472) qui signifie "le coyote affamé", qui fut le roi de Texcoco en 1431 et qui fit bâtir son palais et les bains royaux pour méditer.

Grâce à ses ancêtres Toltèques il s'adonne à la poésie. Bâtisseur de génie il maîtrise les techniques de captations d'eau pour alimenter ses bains grâce à ses canaux en pierres taillées sur plus de 6 kilomètres.

Enfin il attire dans Texcoco les artistes, philosophes et poètes.

Belle rencontre avec Pablo, un chamane avec qui nous avons longuement échangé sur notre monde

Arrivée de mamie Nadine le 5 janvier 2019

Avant d'entamer la visite des sites archéologiques nous devons récupérer mamie Nadine à l'aéroport de Mexico.

Il est prévu qu'elle fasse un bout de voyage avec nous jusqu'à Cancun. Autant vous dire qu'il y en a une qui trépigne d'impatience...

Arrivée de mamie Nadine et ses bons fromages français tant attendus par Maëlys !

Du 6 au 10 janvier 2019 - Sites archéologiques de Teotihuacan et Monte Alban puis visite de la ville de Puebla

Teotihuacan "l'endroit où les hommes se transforment en dieux" fut bâti et abandonné par un peuple inconnu.

Le site fut occupé dès 600 avant J.-C et la ville monumentale érigée vers 200 avant J.-C.

Au moment de son apogée, la ville atteignait une superficie de 20 km2 et sa population dépassait les 200 000 habitants.

Teotihucan est passé par quatre étapes de construction avant d'être mystérieusement délaissé vers 750 après J.-C.

On ignore encore aujourd'hui les raisons qui ont causé l'abandon de la cité, mais certaines théories indiquent qu'une mauvaise administration, ajoutée à la progressive destruction des ressources naturelles environnantes, auraient provoqué le mécontentement des habitants, conduisant à une rebellion massive, puis à l'abandon de la cité.

 

Quand les Aztèques découvrirent les ruines de cette ville, ils crurent que Teotihuacan avait été bâti par une race de géants au temps du premier soleil.

 

Une petite partie seulement du site a été fouillée, les travaux continuent.

 

Teotihuacan est sans conteste le site précolombien le plus fameux et le plus grandiose... L'endroit, situé dans la vallée de San Juan, à 50 kilomètres au nord-est de Mexico, comprend notamment deux pyramides monumentales qui font immédiatement penser à leurs cousines égyptiennes.

 

Le chemin monumental, long de 4 km, d'un seul tenant et formant l'une des plus grandes rues du monde est incroyable, il s'étend entre la pyramide du Soleil et la pyramide de la Lune. L'endroit est appelé "la calzada de los muertos" (la chaussée des morts).

 

La pyramide du Soleil est astronomiquement alignée, de manière à faire face au soleil le jour du solstice d'été. Elle repose sur une base de 220 m sur 225 m, 64 m de hauteur et contient 1 million de m3 de briques.

Nous avons pu grimper jusqu'au sommet dès l'ouverture du site avant que la foule arrive, la vue sur l'ensemble du site était à couper le souffle, nous vous laissons découvrir en images.

 

Pyramide du Soleil

L' escalier monumental de la pyramide du Soleil comporte 265 marches

Au sommet de la pyramide du Soleil avec une très belle vue sur la pyramide de la Lune.

Vue arrière de la pyramide du Soleil

En faisant le tour de la pyramide du Soleil, une petite entrée nous attire...serait-ce l'entrée de la grotte située sous la pyramide ?

Finalement, nous n'avons pas envie d'aller plus loin, c'est un peu glauque...

Vue sur la pyramide de la Lune derrière laquelle se profile un ancien volcan, le Cerro Gordo.

Pyramide de la Lune

A gauche, la pyramide du Soleil. Au centre, l'allée des Morts. Le tout est vu depuis la pyramide de la Lune.

Pyramide du Soleil

Le temple du Serpent à plumes, appelé Quetzacoatl par les Aztèques.

Décor sculpté du temple

Sur la colline du Jaguar, à 2000 mètres d'altitude, le site de Monte Alban domine toute la vallée d'Oaxaca. Il s'agit d'un ensemble archéologique exceptionnel, dont l'origine remonte au VIe siècle avant J.-C.

 

Monte Alban était le grand centre politique, économique et spirituel de la civilisation zapotèque.

 

La « montagne blanche », comme beaucoup la surnomment au Mexique, se dresse sur un vaste plateau artificiel au sommet d'une colline qui surplombe le fond de la vallée de 400 m, à quelques kilomètres à l'ouest d'Oaxaca. Les prêtres, les princes et les dieux se partagèrent la terrasse ainsi créée. Bien plus tard, lorsque Monte Albán et les autres cités mexicaines s'éteindront brusquement sans qu'il soit possible d'expliquer cette décadence, les Mixtèques reviendront sur le site abandonné et en feront leur cimetière royal, transformant ce qui avait été une cité sainte en une cité des morts.