Le Salvador est le plus petit pays d'Amérique centrale avec une superficie totale de 20 742 km2 pour une population estimée à 6 328 196 habitants en 2014, et possède à ce titre la densité de population la plus élevée du continent américain.

Il est connu pour ses plages sur l'océan Pacifique, ses spots de surf et ses paysages montagneux.

Capitale : San Salvador

Président : Salvador Sánchez Cerén

Monnaie : Dollar américain

Du 7 au 10 mars 2019 - Plage de El Zapote (océan Pacifique) à Juayua (village sur la route des fleurs)

Petite pause de deux jours en compagnie de nos amis de route "Terrasses sur le monde" et "Sur la route de la Bonnaventure" pour profiter du magnifique panorama que nous offre l'estuaire "Barra de Santiago" situé à l'extrémité Ouest du Salvador sur la côte Pacifique.

Barra de Santiago est un site d’importance nationale pour les oiseaux de rivage et les oiseaux d’eau en général. On y dénombre plus de 78 espèces.

Les enfants, toujours très heureux de se retrouver, auront bien profités de la plage et de la piscine car ici, il fait très très chaud !

Nous avons beaucoup apprécié cet endroit malheureusement nous avons été dévorés par les moustiques, les minuscules fourmis rouges et les moucherons ou puces de sable, on ne sait pas vraiment, toujours est-il que nous en avons encore pour une bonne semaine de grattage !!!

 

 

Séance de Français à l'ombre du camping car

Après l'océan, direction La Ruta de las flores (Route des fleurs) qui permet à ceux qui la sillonnent de faire véritablement connaissance avec le Salvador et les gens qui l'habitent.

La Route des fleurs est appelée ainsi en raison de la végétation luxuriante qui la borde : arbres fruitiers, fleurs, café. Malheureusement, en cette période, la route des fleurs n’est qu’un nom : nous n’en avons quasiment pas vu !!!!

Cependant le petit village de Juayua vaut le déplacement. Le dimanche c’est la foire de la gastronomie, les rues se remplissent de restaurants ambulants, rivalisant tous les uns avec les autres pour être le meilleur cordon-bleu.

L'ambiance est très sympa et l'animation dans la ville bat son plein. On voit que Juayua est un rendez-vous apprécié des Salvadoriens qui viennent ici en famille ou entre amis.

 

Marché gastronomique du dimanche

Les familles se retrouvent sur le marché pour déguster de bonnes assiettes de viande ou de poisson

Nous en profitons pour faire pareil et nous nous régalons!!!

Et aussi la spécialité du Salvador : la Pupusa Trop bon!

La Pupusa: Galette de Maïs garnie au choix

La tribus des enfants en pleine partie de Dos, non non ici ce n'est pas le Uno mais le DOS !

Du 11 au 13 mars 2019 - Volcans Santa Ana et San Salvador puis visite du site archéologique Joya de Ceren

Petite video montée par Gary. Merci Gary pour le temps que tu y as consacré.

Le volcan de Santa Ana est situé dans la cordillère d’Apaneca au Salvador. Avec ses 2 381 mètres d’altitude, c’est le plus haut volcan du pays. Son sommet est composé de quatre caldeiras (nombre d’anneau circulaire jusqu’au cratère) avec un lac acide d’une couleur jade incroyable que nous souhaitons absolument découvrir.

Sa dernière éruption date de 2005 un mélange de cendres, de roches et d’eau bouillante fut projeté sur plus d’un kilomètre et tua deux personnes.

A 11 heures, nous partons avec nos amis "Terrasses sur le monde" et "Sur la route de la Bonnaventure" pour notre ascension sous une bonne escorte policière armée. Apparemment des touristes auraient déjà été rackettés sur le volcan !

L’ascension prend environ 2h30 et les paysages sont grandioses. A notre arrivée la vue est à couper le souffle. Le lac qui se dévoile sous nos yeux possède une couleur bleu verte et montre quelques signes d’activité. C’est un splendide spectacle et nous ne regrettons vraiment pas notre ascension.

Après en avoir pris plein les yeux, nous descendons en direction du Lac Coatepeque pour y passer la nuit. Mais le lieu est tellement magnifique que nous y resterons deux nuits. Nous en profiterons pour alimenter notre blog, faire un peu d'école et bien sûr un peu de baignade.

Le lac Coatepeque se trouve dans la caldera d’un volcan qui a explosé il y a des dizaines de milliers d’années et est entouré par la végétation tropicale qui a recouvert le cratère du volcan.

Notre bivouac sur le parking du restaurant El Faro

Petite séance de travail dans le restaurant où nous nous sommes un peu éparpillés pour obtenir des prises de courant.

Euh ! On saute ou pas ??

Site archéologique de Joya de Ceren

Comme Pompéi et Herculanum en Italie, cette communauté de fermiers préhispanique a été enfouie lors d'une éruption volcanique, vers 590 apr. J.-C. Si un tremblement de terre, en avertissant ses habitants du danger, leur a apparemment donné le temps de fuir, les cendres ont conservé leurs biens personnels : leurs outils de jardinage et leurs pots remplis de fèves, leurs matelas et leurs objets de culte, en arrêtant la chronologie du village à cet instant précis.

Bien que nul reste humain n'ait été retrouvé au cours des fouilles, on pense que Cerén comptait environ 200 habitants. Les édifices forment des ensembles qui comprennent habitations, lieux de stockage, de cuisine et d'artisanat. Parmi les structures plus spécialisées, on note le bain de vapeur, un grand édifice communautaire et deux autres constructions qui ont probablement été utilisées par un sorcier ou par un guérisseur. L'éruption volcanique fut si soudaine que les objets caractéristiques de la vie quotidienne ont été retrouvés encore en place dans les édifices, tandis que les matières périssables, y compris les plantes, se sont conservées à l'état de moulages en négatif dans les dépôts de cendres. Les objets découverts dans les différents édifices permettent pratiquement de dresser l'inventaire de leur contenu au moment de l'éruption. Différents champs cultivés, ainsi que de multiples types de plantes, ont également été mis au jour. Ce sont notamment des champs contenant des plants de maïs à différents stades de leur croissance, un jardin potager avec une grande variété de végétaux et un jardin d'agaves. Les restes de différents arbres fruitiers, dont le goyavier et le cacao, ont également été découverts.

L'éruption recouvrit complètement cette zone sous 5 à 7 m de cendres volcaniques. Le site a été découvert au cours de la construction de silos à grain gouvernementaux, en 1976, lorsqu'un bulldozer rencontra fortuitement un édifice construit en argile.

Le Temazcal, nom donné aux bains de vapeur pour purifier le corps et l'esprit

Un Temazcal reconstitué

Bâtiment comprenant la cuisine

La cuisine reconstituée

Pot récupéré lors de fouilles

Vivant sur ce site, le magnifique Motmot à tête bleue

Et voilà le Salvador est terminé pour nous et c'est le moment de quitter nos amis partant pour le Nord du Honduras pendant que nous, nous partons vers l'Est pour traverser le Honduras en 2 jours.

Nous faisons le choix de ne pas visiter le Honduras par faute de temps, nous sommes à la moitié de notre périple et voulons aussi profiter de l'Amérique du Sud.

Notre shipping Panama/Colombie est prévu pour le 21 Avril !