Le Pérou est un pays situé dans l'Ouest de l'Amérique du Sud. Entouré par l'Équateur, la Colombie, le Brésil, la Bolivie, le Chili et l'océan Pacifique.

Lima, une vaste aire urbaine de 9 millions d'habitants, est la capitale et la plus grande ville du pays. Sa capitale historique est Cuzco, ancienne capitale de l'empire inca.

Parmi ses trois langues officielles, la plus parlée est l'espagnol, suivie du quechua et de l'aymara. Le nombre d'habitants est de 31 826 018 en 2017. Les peuples descendant des Incas, principalement Quechuas et Aymaras, représentent le groupe le plus important (45 % de la population), suivis par les métis Européens/Amérindiens (37 % de la population) et les descendants d'Européens (15 % de la population).

Il était difficile de passer après l'équateur, tant nous avions adoré ce pays à tous les niveaux. Et pourtant le Pérou a été également à la hauteur : des paysages sublimes (hormis la côte), une histoire extraordinaire et un superbe accueil des locaux.

Le Pérou possède une des 7 merveilles du monde moderne : le Machu Picchu (qui signifie petite montagne en quechua) a été reconnu comme l'une des merveilles du monde moderne. Le Pérou dénombre plus de 350 dessins tracés dans le sol, uniquement visibles depuis le ciel : les géoglyphes réalisés par les Nazcas il y a plus de 2000 ans et seulement découverts en 1927. Même si on ignore leurs significations, elles laissent place à l’imagination !

C’est au Pérou que l’on trouve la dune de sable la plus haute du monde : Le Cerro Blanco, qui culmine à plus de 1200 m.

Les femmes Andines ont un code coiffure : les femmes célibataires portent une seule tresse contre 2 pour les femmes mariées : comme les enfants sont portés sur le dos d' un draps, la simple tresse peut être gênante pour l'enfant... d'ou la séparation de cette tresse en deux parties !

Mais ce n'est pas tout, le taux de mortalité infantile étant encore relativement important et pour se protéger moralement : il n'y a que peu d'amour donné aux enfants dans les Andes, en cas de décès la perte est donc moins impactante pour la maman. De ce fait : pas de marque d'affection, pas de bisous, juste le strict nécessaire...

Capitale : Lima

Monnaie : le Sol

Président : Martín Vizcarra

Du 9 au 14 juillet 2019 - Entrée au Pérou et descente de la côte Pacifique

Allez c'est parti pour la découverte de notre 13ème pays.

Nous prenons la route en direction du désert d'Ica situé au Sud du pays. Une descente interminable de 1450 kms sur la côte Pacifique. Nous croiserons des paysages lunaires, désertiques avec de belles dunes de sables mais aussi beaucoup beaucoup trop de déchets sur le bord des routes ! Une vraie désolation !!!

En cours de route, nous visiterons le musée Tumbas Reales de Sipan à Lambayeque (musée des tombes des rois de Sipan), superbe mais interdiction de prendre des photos.

Retour à la maison après l'école.

Il est grand temps de prendre conscience que notre terre ne peut pas continuer d'être une poubelle ! Malheureusement nous avons rencontré ce même problème depuis le Mexique jusqu'au Panama, à l'exception du Costa Rica. La Colombie fait de gros efforts à ce niveau là et l'Equateur est particulièrement propre.

En cours de route, rencontre de John et son ami voyageant en Coccinelle pour se rendre à une réunion de club de "Coccinelles". Celui-ci est avocat sur Lima et nous a laissé ses coordonnées en cas besoin. Rencontre très chaleureuse, merci John pour tous tes bons conseils ! Et si ton rêve est de voyager comme nous, nous te souhaitons de tout coeur que ton rêve se réalise !

Regardez un peu notre trouvaille : une mandarine plus grosse qu'une orange et vraiment excellente !

Notre fruit préféré du moment : la chirimoya. Sa chair blanche aux nombreux noyaux est très sucrée et succulente !

Le 11 juillet 2019 - Déjà 1 an que nous voyageons à bord de notre plus fidèle compagnon : Rony !

Et oui cela fait 1 an que nous sommes sur les magnifiques routes d'Amérique, nous avons visité 13 pays et avons parcouru 37 000 kms !

Nous sommes très heureux d'avoir profité de notre voyage sans panne, ni soucis mécanique, mis à part nos 3 vélos pliés en deux en reculant dans un poteau !

Que le temps passe vite ! Pour se rappeler de toutes nos belles rencontres nous avons concocté une petite vidéo... 

Du 15 au 16 juillet 2019 - La lagune de Huacachina et la ville d'Ica

La lagune de Huacachina, une oasis en plein désert, située à environ 5 kms à l'ouest d'Ica, Huacachina est un tout petit village construit autour d'une lagune aux eaux de couleur verte et encerclé du sable blanc du désert.

Cette oasis doit son origine aux afflux des courants souterrains. Sa végétation luxuriante et son micro-climat exceptionnel nous offre l'occasion de vivre une expérience unique et remplie de mystère.

La légende veut d'ailleurs qu’une jeune princesse, surprise pendant qu’elle était en train de se baigner dans la lagune de Huacachina par un chasseur, s’y enfuie en formant derrière elle avec les plis de son manteau les fabuleuses dunes qui entourent aujourd’hui le lagon.

Notre bivouac

L'église du seigneur de Loren d'Ica, reconstruite après le tremblement de terre de 2007.

Le marché d'Ica

Le Pérou est le pays de la pommes de terre, on y dit "qu’on y trouve autant de sortes de pommes de terre que de jours dans une année" mais en réalité il y en a bien plus !

Du 17 au 25 juillet 2019 - Les lignes de Nasca, la réserve nationale Pampa galeras et la charmante ville de Cusco

Les géoglyphes de Nazca, appelées communément lignes de Nazca, sont de grandes figures tracées sur le sol, souvent d'animaux stylisés, parfois de simples lignes longues de plusieurs kilomètres, visibles dans le désert de Nazca, dans le sud du Pérou. Le sol sur lequel se dessinent ces géoglyphes est couvert de cailloux que l'oxyde de fer colore en rouge. En les ôtant, les Nazcas ont fait apparaître un sol gypseux grisâtre, découpant ainsi les contours des figures qu'ils traçaient. Découverts en 1927, ces géoglyphes sont le fait de la civilisation Nazca, une culture pré-incaïque qui se développa entre 300 av. J.-C. et 800 de notre ère. Ils ont été réalisés pour la plupart entre 400 et 650. Lignes et géoglyphes sont inscrits, sous la désignation « Lignes et géoglyphes au Nasca et Palpa », sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994.

La seule façon de bien voir les lignes est de faire un tour en avion mais il existe aussi un petit mirador au bord de la Panaméricaine, dont nous nous sommes contentés, qui permet de voir 3 des 12 principaux géoglyphes de Nazca. Ces géoglyphes sont impressionnants car on ne les voit absolument pas depuis le sol, nous étions juste à côté sur la route mais ils ne sont apparus qu'une fois sur le mirador.

Les principaux géoglyphes sont le singe (93 m de long), le condor (134 m de long), l'araignée, le colibri (50 m de long) et l'astronaute. Cela reste encore un des plus grands mystère archéologique de tous les temps, car on ne sait toujours pas pourquoi la civilisation de Nazca a créé ces dessins.

Un petit mirador entre Palpa et Nazca nous permet de contempler des géoglyphes de l'époque pré-inca.

Les géoglyphes de Nazca vu du mirador : les mains (à gauche) et l'arbre (à droite).

Les mains

L'arbre

Le géoglyphe de l'iguane est coupé en son milieu par la Panaméricaine. Euh oui, la photo n'est pas terrible !

Zoom sur un dessin.

La carte des géoglyphes à voir en avion. Une vingtaine sur les 350 répertoriés.

Le Cerro Blanco, 2 080 mètres, la plus haute dune skiable !

La réserve nationale de Pampa située entre 3950 et 4500 m d'altitude.

Et oui ce sont bien des flamands rose à 4200 m d'altitude !

Trouvez l'intrus...

Rencontre avec Xavier, un voyageur à moto qui viendra partager notre repas et poser sa tente à côté de nous pour y passer la nuit mais la nuit a été très fraîche : 8°C au réveil dans le camping car !

Nous sommes invités avec Xavier à venir prendre le petit déjeuner chez cette famille d'agriculteurs, l'accueil est très chaleureux, nous n'avons plus envie de repartir.

La mascotte de la famille, un petit Alpaga de 6 mois !

Nous avons la chance de participer à la traite des vaches et Maëlys s'en sort plutôt bien !

Photo souvenir avec toute la famille.

Cusco, au pied de la cordillère des Andes, à 3400 m d'altitude, est l'ancienne capitale de l'Empire Inca (1200 ap. JC à 1572). On l'appelle Qosqo en quechua qui veut dire "nombril". C'est un incontournable au Pérou car c'est d'ici que se font la majorité des départs pour le Machu Picchu.

Mais Cusco mérite vraiment de s'y poser quelques jours pour profiter de son charme, de sa richesse architecturale et archéologique, de son artisanat, son atmosphère relax, ses bons petits restos,...

Au centre de Cusco on découvre un joyau de ville coloniale bâtie par les Espagnols sur les vestiges de nobles bâtiments Incas. En fait, la plupart des constructions espagnoles s'appuient, s'adossent ou intègrent les matériaux des édifices précolombiens.

Ce qui surprend surtout dans les constructions incas, ce sont ces murs massifs en pierres polygonales très complexes, de plusieurs tonnes, parfaitement emboitées qui semblent jurer avec d'autres petites constructions de petites pierres alignées et taillées semblant vouloir imiter l'original sans y parvenir comme si il y avait eu 2 périodes, 2 civilisations. Mais ceci reste notre avis personnel. On vous laisse découvrir en image.

 

 

 

La place des armes

L'incroyable pierre aux 12 angles.

Heure du casse croûte sur le marché San Pedro

Pour les amateurs de cochons d'inde... mais pas pour nous les végétariens !

Sur la route de la vallée sacrée, nous faisons le plein d'eau de source.

La route pour Hydro electrica.

Passage d'un col à 4350 m.

Sur la piste pour Hydro electrica, attention au vertige !

Le 26 juillet 2019 - Le Machu Picchu

Nous y voila enfin, le site Incas le plus attendu du voyage et l'une des 7 merveilles du monde moderne... le Machu Picchu !!

Le Machu Picchu, ça se mérite, pour commencer 2h30 de piste jusqu'à Hydro Electrica, c'est le point le plus loin que l'on peut atteindre en camping-car. Ensuite un choix s'impose, soit 40min de train à 30$ le ticket par personne (aller) ou 3h de marche le long des rails pour Aguacalientes, le village le plus proche du Machu.

Pour nous, le choix était vite fait, n'étant pas Cresus, nous avons préféré faire marcher nos petites jambes.

Ensuite nous avons pris le bus d'Aguacalientes à 24$ par personne (aller/retour) jusqu'au site. Ca fait cher la demie heure mais nos mollets n'auraient pas supporté 400m de dénivelé supplémentaire.

Ce qui au total nous a fait quand même 25 kms de marche ! Nous ne regrettons rien, le temps était splendide et le site absolument merveilleux.

Mais le savez-vous ?

Le Machu Picchu veut dire "vieille montagne" en Quechua. Il a été construit vers 1450, cela a pris environ 50 ans et 20 000 personnes pour y parvenir. 100 ans plus tard, les Incas l'abandonnent lors de l'arrivée des conquistadors. La cité étant à environ 3 ou 4 jours de marche, les Espagnols ne l'ont jamais trouvée.

C'est en 1911 qu'elle fut decouverte par un archéologue americain lors de recherches sur l'empire Inca. Environ 1500 à 2000 personnes pouvait y vivre, notamment des scientifiques qui étudiaient les astres et les types de cultures. Les terasses servaient de centre de recherche agricole. Le but étant de créer un micro climat entre les terrasses, permettant d'obtenir une différence de température entre celles-ci. Les autres habitants étaient des spirituels et des personnes du peuple.

Départ pour nos 3h de marche en direction d'Aguacalientes.

Nous longeons la voie de chemin de fer jusqu'à Aguacalientes.

Le pont incas à flanc de falaise