La Bolivie est un pays d'Amérique du Sud, frontalier du Pérou au nord-ouest, du Brésil au nord-est, du Paraguay au sud-est, de l'Argentine au sud et du Chili au sud-ouest.

La Bolivie partage avec le Pérou le contrôle du lac Titicaca, le plus haut lac navigable du monde (3 800 m).

La capitale constitutionnelle et le siège des activités commerciales et industrielles du pays est Sucre, tandis que la capitale administrative, culturelle et le siège du gouvernement est La Paz. Les deux constituent les villes principales de la Bolivie. Les autres villes importantes sont Santa Cruz, Cochabamba, Oruro et Potosí.

La population est jeune et se reconnaît à 65% dans un groupe indien, les deux principaux étant les Aymaras (autour de La Paz) et les Quechuas (peuple dont est issue la civilisation inca).

La Bolivie est constituée de deux grands ensembles géographiques : à l’ouest, la cordillère des Andes (20 % du territoire national), à l’est les plaines de l'Oriente. La principale caractéristique physique de la Bolivie est donc la présence de la chaîne des Andes, qui s'étend du nord au sud à travers la partie occidentale du pays.

Capitale : Sucre

Monnaie : Boliviano

Président : Evo Morales

Du 9 au 13 août 2019 - Copacabana et l'île du Soleil sur le lac Titicaca

Posée à 3840 m d’altitude sur les berges du lac Titicaca, Copacabana est une petite ville très vivante, où se croisent paysans venus de toute la région, touristes et pèlerins. Déjà connu comme centre cérémoniel sous l’empire Inca, le lieu a conservé son aura sacré : on y vénère désormais Notre-Dame de Copacabana, sainte patronne de la Bolivie, installée en sa grande basilique blanche.

Au moment où nous y étions, de nombreux Péruviens avaient débarqué pour faire baptiser leur voiture, bus, camion, moto… Les familles décorent leurs véhicules de guirlandes en papier, chapeaux, pompons, banderoles,… attendent le passage du curé qui arrose le véhicule d’eau bénite, puis arrosent à leur tour leur véhicule de bière, coca cola ou autre soda, jettent des confettis, font exploser des pétards et enfin filent sur le bord du lac pour consulter les chamanes, tout cela dans une atmosphère très festive.

Nous avons trouvé cela très amusant ! Notre Copacabana Bolivien est beaucoup moins chaud et paradisiaque qu’au Brésil mais il a son charme ! 

Ensuite de Copacabana, nous avons pris le bateau pour nous rendre sur l’île du soleil. L’île est peuplée d’indiens d’origines Quechua et Aymara et pratiquent l’agriculture et l’élevage. Mais au moment où nous nous y rendons, le Nord de l'île est inaccessible ! Des tensions et conflits sociaux persistent pour des histoires de construction d’hôtel. Une seule journée a été suffisante pour visiter le Sud de l'île, si paisible, baignée par les eaux d'un bleu profond du lac Titicaca.

Le lac Titicaca

Mais quand la route s'arrête, pas le choix, on traverse en barge !

Du 14 au 19 août 2019 - Les mystères de Tiwanaku et le salar d'Uyuni

Les ruines de Tiwanaku

Ce site situé à 3 850 m d’altitude et à 15 kms au sud du lac Titicaca est le symbole de la civilisation des Tiwanaku qui précéda les Incas et les influença.

Les archéologues ont daté ce site à environ - 800 à + 1000 ap. JC mais certains s’accordent pour dire que ce site serait beaucoup plus vieux, d’environ – 15 000 ans av. JC.

Les amoureux de la bande dessinée «Tintin et le Temple du Soleil», reconnaîtront le site, tous les symboles et icones Incas de la bande dessinée viennent de Tiwanaku.

Les ruines du temple de Kalasasaya sont les plus impressionnantes car le temple est assez grand et que l'on peut escalader une ancienne pyramide nous permettant d'avoir une vue d'ensemble. D'autre part, c'est ici que nous trouvons les portes du Soleil et de la Lune ainsi que deux grandes statues anthropomorphe rappelant les Moaïs de l'île de Pâques.

Le temple semi-souterrain contient plus de 170 têtes de morts où d’êtres à venir. Et pour finir l’Akapana qui devait être l’ancienne pyramide mais qui a été en grande partie détruite.

Le deuxième site de ruines à visiter Puma Punku ou «Porte du Puma» est beaucoup plus petit mais tout aussi impressionnant. Ses pierres taillées de haute précision, ses techniques de construction avancées et son génie hydraulique en font l'une des structures les plus importantes du complexe.

Vue d'ensemble sur le temple Kalasasaya

Vue sur le temple semi-souterrain

La pyramide Akapana

La porte du soleil

La porte de la lune

Après la visite de Tiwanaku, nous nous dirigeons vers le salar d'Uyuni. Nous  arriverons par le Nord pour voir un cratère de météorite et visiter le petit village de Coquesa et sa grotte renfermant des momies dont les décès datent de 700 ans après JC.

Un de nos bivouac les plus froid et le plus haut à 4 252 m d'altitude au bord d'une lagune assechée.

Le cratère de météorite "Jayu Quta" situé entre Oruro et le nord du Salar d'Uyuni

Maëlys en a profité pour faire le pleins de morceaux de météorites.

Volcan Tunupa d'une altitude de 5 321 m

Sur les flancs du volcan Tunupa, une cavité renferme sept momies de la civilisation Uruchipaya.

Le salar d'Uyuni

C'est suite à la disparition d'un lac préhistorique, près de 15 000 ans plus tôt, que s'est formée une étonnante couche de sel dans un périmètre grand de 150 kms par 100 kms, l'équivalent de 2 départements français !

Le Salar d'Uyuni est ainsi le plus grand désert du monde. On trouve, ici et là, des îlots parsemés de cactus, dans cet immense désert de sel.

Le lithium est également présent en grandes quantités dans le Salar. Ce dernier contient à peu près la moitié des réserves de lithium du monde entier ! Actuellement c’est la pression internationale qui en empêche l’exploitation mais jusqu’à quand !!!

Le salar est l’un des panoramas les plus surréalistes que l’on ait jamais vu. Nous avons pris beaucoup de plaisir, enfin surtout Maëlys, à conduire durant 100 kms sur une illusion de banquise et nous nous sommes bien amusés à faire les mythiques photos montages.

Le salar d'Uyuni

L'ïle aux cactus en plein milieu du salar

La famille Minipouss

Etape du Dakar dans le salar.

Un hôtel construit avec des briques de sel

Tout est fait de sel, y compris les tables et chaises.

Du 20 au 25 août 2019 - Les villes de Potosi et Sucre

La ville de Potosi s'étend au pied du Cerro Rico (colline riche), une montagne qui renferma la plus grande mine d'argent au monde. Elle culmine à plus de 4 070 m d'altitude, ce qui en fait la ville de plus de 100 000 habitants la plus haute du monde.

Le filon d'argent est quasiment épuisé depuis plus d'un siècle mais les mineurs de Potosi qui creusent inlassablement aujourd'hui de père en fils la roche au fond des galeries de la montagne rouge, ont troqué l'extraction de l'argent pour celle de l'étain.

Cette mine est un enfer pour les 15 000 mineurs qui y travaillent ; plus de 400 ans d’exploitation, qui ont engendré plus de 8 millions de morts : des chiffres qui font froid dans le dos.

Les paysages que nous traversons entre Uyuni et Potosi sont à couper le souffle !

En se promenant dans ce canyon, nous sommes tombés sur un filon de pierres précieuses : Pyrite, cristal de roche et même un peu d'argent, ouah quelle trouvaille !

Petite halte dans la ville de Potosi située à 4 070 m, nous sommes fatigués par l'altitude, nous n'y resterons que quelques heures.

Les mines du Cerro Rico à 4 782 m d'altitude.

En route pour Sucre, capitale perchée à 2 810 m.

Dans la ville de Sucre

Les gros gâteaux ne nous ont pas fait envie, Maëlys a préféré faire un bon fondant au chocolat accompagné de chantilly, un vrai régal !

Du 26 au 31 août 2019 - La forêt primaire du parc Amboro, Santa Cruz et les Toucans du petit village d'Aguacalientes

A Samaipata, nous partons pour une expédition dans le parc national Amboro afin d’explorer la forêt primaire. Nous sommes obligés d'être accompagné par un guide qui nous coûtera assez cher mais nous sommes très motivés de partir en randonnée dans cette magnifique forêt de nuage.

Après une heure de 4×4 pour monter à 3000 m d’altitude, nous pénétrons au cœur de la forêt très dense et humide. Grâce à Santiago, notre guide passionné, nous découvrons les espèces végétales de la forêt primaire vieille de plusieurs milliers d’années. Parmi elles, les fougères millénaires. On peut connaitre leur âge car elles poussent en moyenne d’un centimètre par an et devant nous, elles s’étendent sur plus de 10 mètres de haut !

Cette fougère peut atteindre 12 m de haut, elle possède des racines tout le long de son tronc qui lui permettent de se replanter si elle tombe au sol.

Tous les troncs sont recouverts de mousse et de lichen de différentes couleurs, quelle belle nature !

Santa Cruz de la Sierra est le coeur commercial de la Bolivie.

Un toucan Toco dans le petit village d'Aguacalientes

Araçari à collier

Ara vert ou ara severus

Ara Macao

Après ces superbes paysages, nous partons en direction du Brésil à la découverte de la faune du Pantanal.